Climat

La lutte contre le changement climatique est un engagement quotidien dans lequel Nantes Métropole s’est impliquée depuis des années.

Les transports doux pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

Le renouveau du tramway, la mise à disposition de vélos, le co-voiturage, autant de modifications sur le transport public qui contribuent localement à la lutte contre le changement climatique mondial.

En 2008, 45 villes membres du réseau Eurocities ont signé une déclaration pour lutter contre le changement climatique. Parmi celles-ci, Nantes. Chacune de leur côté, ces villes se sont engagées à lutter localement contre ce changement climatique en mettant en oeuvre des politiques innovantes plus respectueuses de l’environnement.

Parmi ces engagements, figurent un développement des modes de déplacements doux (transports collectifs et vélo), ceux-ci étant peu polluants mais aussi la mise en place d’actions pour agir sur l’efficacité énergétique des bâtiments. Pour cela, elles construisent des éco-quartiers, utilisent des énergies renouvelables, réduisent le volume des déchets, plantent des arbres, généralisent l’architecture à haute qualité environnementale.

Le Plan climat territorial

nantes-climat
© Daggett2008 – FlickR

Actuellement, un 2e Plan climat territorial est en place à Nantes : l’aménagement urbain, les déplacements, les logements, autant de domaines dans lesquels l’agglomération s’investit pour diminuer l’émission de gaz à effet de serre. Ce Plan climat repose sur 3 facteurs de réussite :

  • la mobilisation de l’ensemble des acteurs du territoire avec un dispositif d’animation original ;
  • l’exemplarité interne des administrations ;
  • les politiques publiques (aménagement urbain, habitat, transports, etc.).

Les 600 000 habitants de l’agglomération sont mobilisés pour participer notamment à l’Atelier Climat. Des groupes thématiques ont été constitués avec des associations, institutions et opérateurs publics et privés pour parler des bonnes pratiques. Enfin, le Plan climat de Nantes Métropole mobilise un Conseil scientifique et technique.

L’objectif ? Réduire de 30 % ces émissions d’ici à 2020 et de 50 % en 2025.

Nantes, porte-parole des villes

Plus que cela, Nantes Métropole montre l’exemple en endossant le rôle de porte-parole des villes: au niveau mondial, elle préside le groupe de travail Climat du réseau Cités et gouvernements unis. Elle intervient également lors des négociations climat des Nations Unies.

Au niveau européen, elle co-préside avec Copenhague le groupe de travail sur le changement climatique d’Eurocities.