Biodiversité

La biodiversité est l’un des points forts de Nantes. Dès les années 1970, des politiques d’aménagement du territoire de l’agglomération ont eu pour objectifs de limiter la perte de cette biodiversité et d’équilibrer espaces urbains et ruraux.

La nature en ville

nantes-biodiversite

© quelquepartsurlaterre – FlickR

La préservation de la biodiversité est un objectif inscrit dans l’Agenda 21 de Nantes : l’environnement urbain est modifié pour laisser la nature reprendre ses droits. Ainsi, les herbes folles ne sont plus arrachées et la gestion des produits phytosanitaires est beaucoup plus stricte. Il est désormais possible de trouver des herbes folles entre les pavés mais aussi dans les jardins de l’Estuaire ou sur le square de l’Ile Mabon.

Ce qui a été mis en place par Nantes Métropole

  • Des plans de gestion pour préserver les espaces remarquables (zone humide de l’Ilette, Petite Amazonie, etc.) ;
  • des plans de conservation des espèces protégées, notamment pour l’angélique des estuaires, une espèce spécifique à la Loire, et le scirpe triquètre ;
  • 3 forêts urbaines ont été aménagées pour limiter l’étalement urbain, celles-ci couvrant près de 1 400 hectares ;

L’agglomération dispose de 4 zones « Natura 2000 », c’est-à-dire des sites naturels reconnus pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales et de leurs habitats. Nantes dispose aussi de nombreux espaces verts, jardins et parcs : 100 % de la population Nantaise vit à moins de 300 mètres d’un espace vert.

L’agriculture

Nantes, c’est 13 200 hectares de surface agricole utile, 330 exploitations et 1 400 emplois directs.

Actions mises en place

  • Espaces agricoles préservés ;
  • programmes de « reconquête des friches agricoles ».

Continuités piétonnes

L’agglomération a réalisé des schémas directeurs des continuités piétonnes pour faire découvrir les espaces naturels au bord des cours d’eau tout en facilitant la circulation de la faune dans les coulées vertes.

Quelques chiffres : 19 promenades piétonnes, soit 200 km ont été aménagés.

Les zones humides et cours d’eau

9 500 hectares de zones humides riches de biodiversité et servant de frayères à poissons, de protection contre les inondations et d’épuration des eaux se trouvent à proximité de l’agglomération.

De même, une démarche de mise en valeur des milieux aquatiques a été adoptée, avec pour objectif une restauration hydro-écologique et piscicole de ces cours d’eau.

La Trame verte et bleue

La Trame verte et bleue est un outil alliant biodiversité et aménagement du territoire utilisé par l’agglomération de Nantes. Cela consiste à aménager des réseaux d’échanges pour la faune et la flore afin qu’elles puissent circuler, s’alimenter et se reproduire et ainsi assurer leur survie. Cet outil est complémentaire aux zones Natura 2000, aux parcs naturels, etc.

Découvrez cette vidéo du site du gouvernement présentant la Trame verte et bleue mise en place par Nantes pour limiter la disparition de la biodiversité.

Pour en savoir plus sur la Trame verte et bleue, rendez-vous sur le site officiel.